Earth To Ocean est née d’un projet simple :

éduquer les acteurs et décideurs de demain à la mer.

Pour « maritimiser » l’éducation de nos futurs décideurs et dirigeants (grandes écoles d’ingénieurs, de commerce, de sciences politiques, d’administration), l’objectif fondamental d’ETO est de promouvoir la création de filières, masters et chaires dans ces institutions. Un premier projet de chaire « Océans » a été initié en 2014 avec l’ESSEC, en partenariat avec d’autres écoles, dont l’ENSTA. En parallèle, l’association travaille, via ce site et ses conférences, à rapprocher tous les lycéens, étudiants et jeunes actifs de ce milieu maritime que la plupart ne connaissent pas, la France étant particulièrement réputée pour son caractère « terrien ». Nous sommes convaincus que les métiers de l’océan, avec les valeurs qu’il apporte, peut apporter un vrai sens à la carrière professionnels de jeunes, qui, comme nous il y a quelques années, se demandent bien quoi faire de leur vie et aimeraient se lever le matin pour quelque chose de grand, et de vraiment utile.

Depuis 2013, ETO a également œuvré pour instiller le maritime auprès des jeunes et étudiants, en apportant sa contribution à des événements d’importance. Ainsi, ETO a été associée à l’ONG Surfrider lors de l’organisation du Campus Océan à l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan à l’UNESCO le 8 juin 2015, pour lequel nous avons notamment été chargés du recrutement d’une partie des participants. Ce fut l’occasion pour un membre de notre association de s’exprimer à la tribune de l’UNESCO, en présence de plus de 1000 participants représentant tous les pays du monde, et de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement pour porter notre message en faveur d’un océan compris, respecté et valorisé.

… en rapport avec l’océan, conférences, diffusion de reportages, débats, expositions, parfois en partenariat avec d’autres organisations (BLOOM, Fondation Jacques Rougerie, Surfrider, Centre d’Excellence Management and Society etc…).

… ce qui nous a notamment permis de participer à la Monaco Blue Initiative 2015 les 25 et 26 juin et de travailler sur la thématique de l’aquaculture. Ce fut l’occasion de faire connaitre le projet de Chaire Océans à l’ESSEC, de développer nos contacts et d’échanger avec le Prince Albert II et ses conseillers.

Quel cap à venir pour ETO ? La ferme volonté de multiplier les partenariats avec l’ensemble des acteurs de l’économie bleue et de la conservation marine, des ONG aux grands groupes, privés et publics, indépendants, jeunes volontaires et seniors, avec l’objectif fondamental de faire reculer l’ignorance des prochaines générations sur l’urgence de s’intéresser au plus grand trésor de notre planète.

Rencontrer et interviewer le plus de jeunes professionnels de la mer, les mettre en relation, développer des programmes de formations maritimes avec les grandes écoles, et surtout vous aider dans votre engagement, qu’il soit professionnel ou associatif, pour une meilleure gestion de ce qui reste le plus grand bien commun de l’humanité.

… écoles d’ingénieurs, formations techniques, écoles de commerce, universités scientifiques, écoles d’administration ou facultés de droit : tous ces parcours peuvent apporter aux métiers de la mer, mais il est tout aussi important d’ouvrir la logique académique actuellement en « silos » et de créer des formations interdisciplinaires.

Par nature, l’océan est bien trop complexe – tout comme ses usages – pour ne l’aborder qu’avec une seule vision : scientifique, commerciale, juridique ou industrielle. Le monde a besoin de « managers maritimes » pluridisciplinaires.

Dans cette aventure, nous appelons toutes les bonnes volontés à nous rejoindre et à construire ensemble ces ponts qui n’existent pas encore.