ETO voyage et vous fait naviguer de l’autre côté de l’Atlantique, où Guerric, un de nos baroudeurs, a pu rencontrer Anthony Saner, qui gère une ONG œuvrant  depuis plus de dix ans pour la conservation des coraux, qui, comme partout dans le monde, subissent les effets du changement climatique, entre autres. Mais l’un de ses chevaux de bataille n’est pas celui auquel on pense en premier : les rascasses!

 

 

– Salut Anthony. Tu gères l’association ReefCI, qui est engagée dans la conservation marine au Belize. Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ReefCI?

Reef Conservation International (ReefCI) est une des principales ONG pour la conservation marine au Belize. ReefCI a développé et travaillé une large variété de projets de conservation pour protéger la barrière de corail du Belize and l’écosystème océanique depuis plus de 13 ans. ReefCI est une ONG enregistrée au Belize ainsi qu’aux Etats-Unis.

– Comment décrirais-tu une journée type au sein de l’association? Vous avez aussi des volontaires. Que font-ils?

Nos projets actuels de conservation sont multiples:

  • Eliminer les espèces invasives du récif corallien: suivi et contrôle de la population de rascasses (harponnage, dissections et relevés) ;
  • Étude de strombes géants et homards pour fixer des limites de pêche durable ;
  • Plongées d’identification de la biodiversité (poisson et corail) pour augmenter la connaissance et la compréhension des écosystèmes coralliens ;
  • Apprentissage et suivi du blanchiment des coraux et découverte de mécanismes pour protéger les récifs du réchauffement climatique ;
  • Nettoyage hebdomadaire des plages et îles de la barrière du Belize.

– Qu’as-tu étudié et comment en es-tu arrivé là?

Deux passions m’ont guidé tout au long de ma vie : la protection environnementale et l’éducation. En tant que biologiste de la faune sauvage, j’ai travaillé sur des projets pour les espèces en danger dans différents états des Etats-Unis, du petit lapin pygmée au majestueux loup mexicain. En tant qu’enseignant, j’ai eu des milliers d’étudiants et j’aime partager la connaissance de notre fascinant monde sauvage et de différentes cultures

J’ai une licence en conservation marine de l’Université d’Oregon, une licence en histoire et un master en éducation de l’Université du Kentucky.

J’ai suivi ma passion !

– Pourquoi as-tu décidé de te concentrer sur la conservation marine et comment t’ont aidé tes études?

L’Océan est en grand danger. C’est l’habitat d’une diversité incroyable de plantes et animaux, et c’est un des écosystèmes les plus diverses au monde. Malheureusement, nos océans sont menacés par une mauvaise gestion des pêches, le changement climatique, la pollution plastique et les espèces envahissantes. Il faut faire quelque chose pour les protéger !!

Il y a une citation célèbre d’un leader américain des droits civiques, Malcolm X : « L’éducation est le passeport pour l’avenir, demain appartient à ceux qui s’y préparent aujourd’hui ». Mes études m’ont aidé à me préparer à aborder les problèmes d’aujourd’hui.

– Les océans sont confrontés à de nombreuses menaces et défis tels que la surpêche, la pollution plastique, le réchauffement climatique et plus encore. Quelle est ton opinion sur l’importance de ces défis et comment ReefCI y réagit-elle?

ReefCI s’est concentré et continuera de se concentrer sur nos projets pratiques de conservation qui protègent les millions d’espèces dépendant d’un écosystème marin sain. ReefCI croit fermement que l’éducation pratique et l’activisme sont un élément clé pour maintenir un avenir durable pour l’humanité. À cette fin, ReefCI fournit un apprentissage par l’expérience grâce à nos projets bénévoles de conservation, qui permettront aux citoyens du monde d’avoir un impact sur les décisions concernant la conservation et les problèmes mondiaux. Nous encourageons tout le monde à faire partie de notre communauté de personnes soucieuses de l’avenir des océans de notre planète.

– Tu dois être une sorte de super-héros dans ta communauté. Comment les gens te voient-ils et ton projet? Quels sont les défis?

La mission de ReefCI est non seulement de protéger nos récifs coralliens et nos océans, mais également de fournir des emplois durables et une formation professionnelle aux communautés côtières béliziennes défavorisées. Notre personnel est composé presque entièrement de Béliziens, que nous avons embauchés dans le cadre de notre programme de stages / formation professionnelle. Ils occupent des postes de direction en tant qu’éducateurs, instructeurs de plongée et biologistes marins.

Le but ultime de ReefCI est d’utiliser des approches basées sur des recherches scientifiques pour conserver et protéger les habitats marins et côtiers fragiles, et créer des moyens de subsistance pour soutenir la culture et les traditions des communautés côtières du Belize. Nous avons démontré le potentiel de développement de la conservation marine pour apporter des avantages durables aux populations et à la biodiversité dans certaines des communautés côtières les plus défavorisées du monde. Une conservation communautaire efficace et une gestion durable des récifs sont essentielles pour l’avenir du Belize.

 – Que peut-on faire pour soutenir la conservation marine?

S’impliquer dans des organisations à but non lucratif comme ReefCI. Il existe de nombreuses organisations qui font un excellent travail et qui ont besoin de bénévoles. Depuis 2006, ReefCI s’est soutenu grâce à un programme citoyen-scientifique bénévole, nous permettant de contribuer à protéger le monde sous-marin que nous aimons. ReefCI s’est appuyé sur des écologistes dévoués et des bénévoles soucieux de l’environnement du monde entier qui ont consacré leur temps, leur argent et leurs efforts pour protéger la barrière de corail du Belize.

Notre travail est financé par des éco-volontaires soucieux de l’environnement, qui viennent sur notre île unique au Belize pour contribuer à nos divers projets de conservation marine. Sans leur aide et leur financement, ReefCI ne serait pas possible. Notre objectif ultime est de préserver et de gérer la barrière de corail du Belize pour les générations à venir en inspirant, en éduquant et en encourageant le changement via nos bénévoles citoyens et scientifiques. Nos bénévoles sont vraiment le changement qu’ils souhaitent voir dans le monde.

– Que conseillerais-tu à quelqu’un qui aimerait faire ton travail ou travailler dans le domaine de la conservation?

Renseignez-vous d’abord, soyez curieux du monde qui vous entoure. Et puis impliquez-vous. La vie n’est pas un sport de spectateur. Posez votre téléphone et impliquez-vous !